Informations préventives

Contra­cep­tion

La contra­cep­tion c’est l’en­semble des moyens qui per­mettent d’évi­ter une gros­sesse lors de re­la­tions sexuelles.

Les mé­thodes de contra­cep­tion in­ter­viennent à dif­fé­rents mo­ments du pro­ces­sus de la re­pro­duc­tion. Cer­taines bloquent l’ovu­la­tion (mé­thodes hor­mo­nales), d’autres em­pêchent la ren­contre des sper­ma­to­zoïdes et de l’ovule (pré­ser­va­tif), d’autres en­core rendent im­pos­sibles la fé­con­da­tion et l’im­plan­ta­tion de l’ovule fé­con­dé dans la pa­roi de l’uté­rus (sté­ri­let).

In­ter­rup­tion vo­lon­taire de gros­sesse

De­puis le 3 avril 1990, la loi au­to­rise l’avor­te­ment sous cer­taines condi­tions:

L’IVG doit avoir lieu avant la fin de la dou­zième se­maine de la concep­tion ;

• Il doit se dé­rou­ler dans un centre hos­pi­ta­lier ou ex­tra-hos­pi­ta­lier (centre de plan­ning fa­mi­lial pra­ti­quant l’IVG) qui dis­pose d’un ser­vice d’ac­cueil et d’in­for­ma­tion : ain­si, la femme en­ceinte reçoit une aide psy­cho­lo­gique, et s’in­forme avant de prendre sa dé­ci­sion ;

• Un dé­lai de six jours doit s’être écou­lé entre la pre­mière consul­ta­tion et le jour de l’in­ter­ven­tion.

In­fec­tions sexuel­le­ment trans­mis­sibles

Les in­fec­tions sexuel­le­ment trans­mis­sibles (IST), comme le SI­DA, sont des ma­la­dies qui se trans­mettent par les rap­ports sexuels. Le terme «rap­port sexuel» concerne la pé­né­tra­tion va­gi­nale, mais aus­si la so­do­mie, la fel­la­tion et le cun­ni­lin­gus.

Lors des re­la­tions sexuelles, le seul moyen de se pro­té­ger des in­fec­tions sexuel­le­ment trans­mis­sibles est le pré­ser­va­tif fé­mi­nin ou mas­cu­lin. Bien pla­cé, le pré­ser­va­tif ne se casse pas et pro­tège des IST.

Même si le SI­DA reste l’IST le plus connu, il en existent beau­coup d’autres. Il est donc né­ces­saire de se pro­té­ger !